Les candidats


Nord Est

Thomas Simonin

fondateur :

35 ans

0
Picorette et Compagnie
www.blog-picorette.com

Secteur : Alimentaire

Thomas Simonin

Catégorie : Green Business - Nord Est

35 ans

Picorette et Compagnie www.blog-picorette.com

Secteur : Alimentaire

Présentation de l'entreprise

Mon père est agriculteur. L'exploitation agricole produit des céréales sur 200 hectares et des moutons (400 brebis). Il y a un salarié à mi-temps. L'exploitation est sous forme sociétaire (EARL).
Je me suis installé en parallèle de l'exploitation, avec une activité de vente d'œufs bio. Je suis en entreprise individuel.
La production d'œufs bio sera opérationnelle pour le printemps 2014 (mai).
La vente d'œufs se fera par le biais d'un grossiste en œufs (Cocorette), qui revend les œufs aux supermarchés, cela me permet d'avoir une rentré d'argent sur et de payer les annuités.
En parallèle, je vais développer de la vente direct grâce, à des distributeurs automatique, grâce aux AMAP et par les Comités d'Entreprises.
En plus des œufs bio, je vais proposer la vente des fientes de poules, excellent engrais organique bio, conditionné en sac de 10 et 20 kg, pour les particuliers possédant un jardin.
Les poules peuvent sortir sur un parcours herbagé et arboré de 2 ha, je vais semer du pourpier dans le parcours, plante riche en Oméga 3, nutriment qui se retrouvera dans les œufs. De plus, je vais installer des enceintes dans le bâtiment afin de diffuser de la musique classique.

Ses projets en 2015

J'ai un projet de vente de poulailler design pour particulier, pour élever deux trois poule dans son jardin. Le poulailler sera fabriqué en plastique rotomoulé, il sera composé avec minimum 60 % de plastique recyclé.
Avec l'aide d'une équipe de designer, nous avons réinventé le poulailler classique que nous connaissons tous, en un vrai objet design, hygiénique et facile à utilisé.
Le poulailler est composé de 5 modules, facile à démonter et remonter pour faciliter le nettoyage.
Il pourra être vendu avec deux poules issues de mon élevage.
L’intérêt d’avoir trois poules chez-soi est, d’une part, d’avoir des œufs frais tous les jours, d’autre part cela amuse les enfants (visée pédagogique) et cela permet de lutter contre le gaspillage alimentaire (restes de repas, à savoir qu’une poule peut manger jusqu’à 200 kg de déchets verts par an et qu'un français jette en moyenne 50 kg de reste de repas par an).
Je compte trouver des Communautés de Communes ou des villes séduites par mon projet, afin de réduire leur coût d'incinération "A Barsac, les 1500 poules données aux habitants grignotent 225 tonnes de déchets alimentaires par an , soit 15000 € d'économies sur l'incinération".

Nos partenaires